Filtrer par
Type
283 résultats
  1. Nintendo Labo : Le coup de génie de Nintendo ?



    589
    Depuis l’annonce du « jouet-vidéo » Nintendo Labo, les joueurs se sont lancés dans de grands débats au sujet de l’utilité et de l’intérêt du concept. Bien évidemment, l’idée n’est pas destinée à un public de gamers dans le sens social du terme : Nintendo vise un public plus jeune, dès 6 ans. Mais si vous pensiez que l’idée est juste ingénieuse, sachez qu’elle est peut-être encore plus géniale que vous ne le pensez.
    Switch
  2. Édito : De l'importance du vide dans un jeu

    232
    Alors que les premiers noms du générique de fin d’un jeu défilent à l’écran, le joueur aime à se dire que son investissement initial en valait la peine. Que l’aventure qu’il vient de vivre a été intense, émouvante, riche en péripéties… Et surtout en contenu. Pourtant, il est un point en particulier qui est souvent mal mesuré, mal perçu mais qui pourtant s’avère être tout aussi primordial que certains mécanismes de jeu, même s’il est plus subtil. Ce détail qui n’en est pas un, c’est le vide, le rien, le néant, et ce qu’il crée au sein d’un jeu.
  3. Open Word #2 - Sybil Collas : "Au secours, je fais un métier de passion !"

    102
    Open Word est de retour cette semaine ! Après Radek Smektalan, qui a partagé avec nous ses réflexions personnelles sur la notion même de jeu vidéo, c'est à Sybil Collas, Narrative Designer (entre autres) de nous parler librement de sa passion sous un angle totalement différent : la valorisation du travail dans la création.
  4. Edito : 2018, un futur grand cru ?

    240
    2017 tout juste achevée, il est déjà l'heure pour des millions d'amateurs de joutes vidéoludiques de se tourner vers la nouvelle année à venir et son wagon de gros titres déjà annoncés. À l'issue d'une année que l'on pourra aisément qualifier de grand cru, les chances que 2018 marque l'histoire de notre média favori semblent toutefois faibles sur le papier : et si cette nouvelle année nous faisait mentir ?
    PC PS4 ONE
  5. Edito : Le jeu solo n'est pas mort !

    249
    Il y a quelques mois, une version légèrement plus jeune de l'auteur de ces lignes vous narrait avec passion les bienfaits du jeu en solo et l'ennui que lui procuraient les joutes en multijoueur, un constat toujours d'actualité aujourd'hui. Mais avec l'avènement du "jeu-service", la bonne santé des modes multijoueurs et les récents échecs commerciaux de certains titres proposant exclusivement une expérience solo, le bon vieux jeu en solitaire à l'ancienne semble plus que jamais malmené ces derniers temps. Alors, le jeu solo est-il mort ? Certainement pas !
  6. Open Word - Radek Smektala : "L’innovation ne peut être motivée que par le choc des idées"

    8
    jywmpc.com lance ''Open Word'', un tout nouveau format qui donne la parole aux créateurs de jeux vidéo. Dans cette chronique écrite (mensuelle dans un premier temps), ils pourront s'exprimer librement et vous faire partager leurs réflexions aussi riches que variées sur le marché du jeu vidéo. Coups de coeur, coups de gueule, réaction à une actualité, une tendance ou simple réflexion personnelle qu'ils souhaitent partager, une variété de thèmes sera abordée.
  7. Edito : faut-il respecter l'Histoire avec un grand H ?

    174
    Il y a quelques jours, nos confrères du Monde proposaient, à l'occasion de la sortie d'Assassin's Creed Origins, un article revenant sur ce qui est historiquement avéré ou non au sein de la dernière grande production d'Ubisoft. Le sujet est d'ailleurs souvent débattu pour l'ensemble des jeux se déroulant dans un contexte historique connu : ces derniers doivent-ils nécessairement respecter l'histoire avec un grand H ? Est-il réellement tabou de vouloir prendre des libertés avec cette dernière ?
  8. La saturation du marché du jeu vidéo est une illusion

    191
    Des centaines, voire des milliers de jeux vidéo accostent sur nos rivages chaque année bien décidés à décrocher la timbale. Studios et éditeurs inondent un marché par essence évolutif et les projets s’enchaînent à un rythme effréné au point d’étourdir une communauté de joueurs toujours plus grande. Mais cette soi-disante saturation est-elle avérée ? Le marché est-il encombré au point de refuser la moindre chance de succès aux nouveaux arrivants ? Le chanteur de variété Jean-Louis Aubert criait sur tous les toits dès 1987 “C’est juste une illusion, à peine une sensation.” et ces quelques mots ne sauraient être plus vrais face à la saturation supposée du marché du jeu vidéo en ce début de XXIème siècle.
  9. Le Game Over à bout de soufre

    358
    Il est à l’origine de noms d’oiseaux hurlés dans les salons et de manettes balancées près du chaton. Son rapprochement engendre une accélération du pouls tandis que son aura ténébreuse humidifie les paumes et charge l'atmosphère d’amertume. Sa réputation moribonde le suit comme une traînée de poudre, la faute à sa compagnie parfois injuste et toujours décevante. Nous parlons évidemment du boss qui suit parfois celui de fin de chapitre, le Game Over. Dans la lumière, la résistance s’organise. Super Mario Odyssey abolira par exemple son règne en échange de quelques pièces. Tout est normal dans un monde où le difficile est mis à l’épreuve.
  10. La réalité virtuelle : trop petite pour les grandes expériences ?

    229
    Début 2017, comme au début de l'année précédente, les plus enthousiasmés par la réalité virtuelle, division jeu vidéo, espéraient voir la technologie connaître un véritable essor au cours des 12 mois à venir. Difficile de ne pas le concéder : la VR n'a pas encore envahi les foyers au point de devenir un incontournable de la sphère vidéoludique. Et pourtant, si le parc VR n'est pas démocratisé et reste encore réservé à une frange du public assez restreinte, cela n'empêche pas des acteurs majeurs de l'industrie de s'engouffrer dans la brèche et tenter de s'imposer sur ce marché difficile, qui n'est pas nécessairement favorable aux expériences de longue durée.
  11. La mort n'est que le commencement

    121
    ''"La mort se fait sentir, il n’a pas de remord, comment le définir ?"'' Le groupe de rap breton Manau décrivait non sans ironie ce cul-de-sac qu’est l’existence et cette fatalité s’abattant sur l’Homme au crépuscule de sa vie. Impossible de se soustraire à cette condition qui définit tout être vivant et pourtant un Art en particulier offre aux joueurs une échappatoire manette en mains. Le jeu vidéo permet à l’Homme de se moquer ne serait-ce qu’un temps d’une mort adoptant selon les jeux différents visages. La fin est proche. Rejoignons ensemble cette lumière de pixels au bout du tunnel.
  12. Monde ouvert & Jeu vidéo : La formule miracle a ses limites

    143
    Grand Theft Auto III a démocratisé le jeu vidéo en monde ouvert à sa sortie en octobre 2001 et poursuivi le travail entamé par Shenmue un an auparavant bien que ce dernier ne soit pas à proprement parler un Open World, mais une suite d’environnements semi-ouverts. Depuis ces premières incursions sur PlayStation 2 et Dreamcast, les mondes ouverts se sont émancipés et ont commencé à exploiter la puissance encore toute relative des nouvelles plateformes de jeu au point de devenir omniprésent dans une industrie naissante. Depuis ce jour, le monde ouvert se répand comme une traînée de poudre et il est quasiment impossible d’y échapper.
  13. Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?

    346
    Nintendo sait entretenir sa communauté. Après le succès de la Classic Mini : NES, c'est la version Super Nintendo de la gamme de joujous pour nostalgiques avertis qui s’apprête à débarquer fin septembre, dans un raz-de-marée de cris d’angoisse devant des stocks faméliques. Sans surprise, face à ce nouveau cas de pénurie, les joueurs sont prompts à accuser Nintendo de causer volontairement des ruptures de stocks artificielles en produisant peu, ce qui nous pousse à nous poser des questions. Nintendo est-il aussi sournois que ce que les gens disent ? Voyons cela de plus près.
    SNES
  14. Pokémon GO : Un succès taillé pour durer

    211
    Ils sont rares les jeux vidéo marquant de leur empreinte une époque. Pokémon GO peut se vanter d’être l’un d’entre eux. De par son concept universel et son accessibilité à toute épreuve, le titre de Niantic Labs et The Pokemon Company a conquis des millions de joueurs à travers le monde malgré l’absence remarquée de certaines fonctionnalités, et amassé une fortune colossale depuis son apparition sur iOS et Android en juillet 2016. Ce spin off mobile a transformé le marché et cet “American Dream” nomade n’est pas près de s’arrêter.
    iOS Android
  15. Edito : La formule Telltale peine à se renouveler

    105
    Il y a quelques mois, nous évoquions dans un autre édito les problèmes engendrés par les jeux épisodiques. Plus que par leur format, les aventures narratives proposées par le studio Telltale posent aujourd'hui question sur leur capacité à se renouveler, malgré des qualités narratives et ludiques indéniables. Le studio Californien serait-il à court d'idées ?
  16. PlayerUnknown's Battleground, le tueur de AAA

    458
    Par bien des aspects, les joueurs de jeux vidéo sont de curieuses créatures. Régulièrement, ils peuvent être sans pitié avec certains titres, en se montrant très exigeants face à ce qu'on leur propose. Ce qui est une bonne chose puisque cela tire l'industrie vers le haut : les éditeurs craignent leurs réactions et font absolument tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter le bad-buzz. Pourtant, par moments, ces mêmes joueurs s’oublient et c’est tout ce petit monde qui subitement se met à graviter autour de la dernière curiosité à la mode. Comme récemment, avec le sympathique PlayerUnknown's Battleground.
    PC ONE
  17. Les versions physiques sont vouées à disparaître

    680
    Qu’il semble lointain le temps des files d’attente défiant l’horizon devant un Micromania, une FNAC ou feu un Score Game dans l’espoir d’obtenir le dernier exemplaire du Graal vidéoludique du moment. Les mœurs ont changé, tout comme les habitudes de consommation des joueurs qui privilégient désormais la simplicité et l’immédiateté. Autrefois seule alternative sur un marché 100% physique, la boîte a laissé place petit à petit aux versions dématérialisées qui se sont imposées au fil des années aux yeux des consommateurs et des industriels. Quand bien même, les versions physiques sont-elles vouées à disparaître ? Voici quelques éléments de réponse.